Table ronde sur les dépenses, impôts et entreprises au service des investissements massifs et rentables pour notre pays

Table ronde sur les dépenses, impôts et entreprises au service des investissements massifs et rentables pour notre pays

Ce mardi,15 septembre 2020, à l’Hôtel City Hill, le Centre for Development and Enterprises Great Lakes (CDE Grands Lacs) et l’Agence de Promotion des Investissements (API) ont organisé conjointement une Table Ronde sur les dépenses, impôts et entreprises au service des investissements massifs et rentables pour notre pays.

A titre d’information, le CDE Grands Lacs est un « Think Tank » créé en 2017 et qui réunit des hommes et des femmes de la Région des Grands Lacs ayant foi dans la liberté économique. Sa mission étant de réduire les obstacles à la prospérité et au développement économique et l’éradication de la pauvreté.

APICDETGMonsieur Aimable MANIRAKIZA, Directeur Exécutif du CDE et Monsieur Serge NSABIMANA, représentant du Directeur de l’API, Monsieur Désiré MISHARITSE et 

Quant à l’API, sa mission principale étant la promotion des investissements, vecteur principal de la croissance économique du pays. Elle s’emploie quotidiennement à créer un environnement propice aux affaires, en proposant des réformes pour l’amélioration du climat des affaires.

De par ces missions qui concourent à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration du climat des affaires par l’attraction des investissements, c’est dans ce cadre qu’un partenariat a été conclu entre ces deux institutions dans le but de combiner les efforts afin d’atteindre ces objectifs qui convergent tous vers l’amélioration du climat des affaires et à garantir la liberté économique.

Il sied de rappeler aussi qu’en partenariat avec l’API, le CDE a organisé en date du 26 février 2020 un forum économique dénommé « MFASHAKUMENYA Forum ».

Ce dernier avait réuni les principaux représentants du Parlement, du Gouvernement, du monde des affaires, du monde universitaire, les leaders d’opinion, les représentants du secteur privé pour voir comment la liberté économique favorise la prospérité et le bien – être dans un pays donné.

Ce forum a, non seulement fourni la description la plus complète des politiques économiques du Burundi (forces et faiblesses) mais, surtout il a permis aux participants burundais d’apprendre comment se comporter face aux concurrents régionaux en matière de liberté économique et les meilleures pratiques de liberté économique qui pourraient être appliquées au Burundi dans le cadre de la promotion des investissements.

APICDETGPVue partielle des participants

De ce Forum, est né des Tables Rondes sur divers thèmes dont la présente et dernière sur les dépenses, impôts et entreprises. L’ouverture de cette table ronde a été réhaussée par Monsieur Serge NSABIMANA, représentant du Directeur de l’API, Monsieur Désiré MISHARITSE et Monsieur Aimable MANIRAKIZA, Directeur Exécutif du CDE.

Dans son mot d’accueil, le Directeur exécutif du CDE a indiqué que la table ronde s’inscrit dans le cadre du projet NFASHAKUMENYA et a pour but de développer et fournir des informations importantes sur chaque secteur et sur les stratégies et politiques qui créent la prospérité. Il a ensuite précisé que le CDE et l’API continueront à travailler en étroite collaboration dans le but de faciliter et de promouvoir des solutions locales pouvant aider à la création des opportunités d’investissement.

Le représentant du Directeur de l’API, dans son discours d’ouverture, a indiqué que les attentes de la présente Table Ronde reposent sur l’identification des forces et faiblesses inhérentes aux dépenses, impôts et entreprises au service des investissements massifs et rentables pour notre pays ; la proposition des réformes innovantes pouvant améliorer le prélèvement d’impôts au Burundi et enfin, la proposition des voies et moyens d’améliorer les textes de lois et les règlements en matière d’impôts.

Après une présentation sur les dépenses, impôts et entreprises au service des investissements massifs et rentables pour notre pays, les participants ont effectué des travaux en groupes où ils ont répondu à des questions diverses en rapport avec le thème. Quelques recommandations ont été formulées et vont être soumises à l’autorité.