API : 4ème édition de la formation des jeunes en techniques de rédaction d’un  plan d’affaires bancable

API : 4ème édition de la formation des jeunes en techniques de rédaction d’un  plan d’affaires bancable

Cérémonies d’ouverture

L’Agence de Promotion des investissements, à travers son Service Réformes et  Développement du Capital Humain, vient de clôturer une semaine de formation sur les techniques de rédaction d’un plan d’affaires bancable à l’endroit des jeunes entrepreneurs. Ladite formation a eu lieu  au siège de l’API sis à Mutanga Nord, en Mairie de Bujumbura, du 25 au 29 Juin 2018 et concernait vingt jeunes diplômés soucieux de créer de l’emploi et ayant déjà une idée de leur projet dans le but de leur faciliter l’implémentation de leur projet et la recherche de financement pour leurs projets. Cette formation est organisée par l’API, depuis 2013 pour différents groupes cibles.  Les groupes qui ont déjà bénéficié de cette formation sont les jeunes sans-emplois inscrits au niveau de l’ABEJ, les femmes de l'AFAB et des jeunes diplômés avec ou sans idée de projet.

OuvertureM. Serge NSABIMANA, Chef de Service des Réformes et Développement du Capital Humain; M. Léonard SENTORE, Directeur de l’API et M. François NIBIZI, Directeur de l’ISGE lors de l'ouverture

Lors des cérémonies d’ouverture , M. Léonard SENTORE, Directeur de l’API, a précisé que cette formation vise à renforcer les capacités des jeunes diplômés pour en faire des investisseurs potentiels et avisés, afin d’exploiter au maximum les opportunités d’investissements disponibles au Burundi. Il a tenu à remercier  l’ISGE, le partenaire dans l’exécution de ce programme de formation, ainsi que la CFCIB,  la KCB et l’ADISCO. 

PARLes jeunes entrepreneurs lors de la formation

 

Déroulement de la formation

La semaine du 25 au 29 Juin a été marquée par le cours sur la conception d’un plan d’affaires bancable,  dispensé par le Directeur de l’ISGE, Monsieur François NIBIZI. D’autres présentations ont eu lieu afin de donner un bagage consistant à ces jeunes entrepreneurs.

ISGEMonsieur François NIBIZI, Directeur de l’ISGE 

Ainsi, au troisième jour de formation, Monsieur Hilaire NIYONGABO, l’analyste de Crédits à la KCB a explicité aux jeunes entrepreneurs les éléments principaux d'un plan d'affaires sur lesquels il faut porter une attention particulière afin de convaincre lorsqu’un plan d’affaires, est présenté à une banque. Il leur a informé aussi sur les différents produits que la KCB offre pour  accompagner les entrepreneurs.

KCBMonsieur Hilaire NIYONGABO, l’analyste de Crédits à la KCB

Au quatrième jour, Monsieur Esaie NTIDENDEREZA, Chef de Service Promotion des Investissements a eu l’occasion d’informer les participants à la formation, des missions et des services de l’Agence de Promotion des Investissements, éléments dont les jeunes peuvent avoir besoin dans la mise en œuvre de leurs projets. Monsieur NTIDENDEREZA est revenu aussi les opportunités d’investissements existant au Burundi, afin que ces jeunes puissent avoir une idée claire sur divers projets possibles.

SPIMonsieur Esaie NTIDENDEREZA, Chef de Service Promotion des Investissements

Ce même jour, dans le but de montrer à ces jeunes qu’il est possible de réussir et que des cas de réussite, existent au Burundi, un jeune entrepreneur, Monsieur François-Xavier HABIMANA, est venu témoigner et a partagé avec les participants son expérience dans l’entreprenariat. Cet entrepreneur de Gitega a su profité des occasions qui se sont présentés à lui comme l’API l’a déjà publié dans un de ses articles.

ENTRMonsieur François-Xavier HABIMANA, un jeune entrepreneur

Lors de l’émission « Couloir de l’Investisseur » à la radio CCIB FM+ du mardi 26 juin, M. Serge NSABIMANA, Chef de Service des Réformes et Développement du Capital Humain a précisé que l’API organise ces  formations dans le but de lutter contre le chômage des jeunes, de contribuer à la création d’emploi « Si les jeunes se développent, ils développent également leur pays et créent de l’emploi » a-t-il dit.

Il a aussi expliqué que les inscriptions pour ces formations se sont effectuées en ligne sur le site web de l’agence  www.investburundi.bi . Concernant cette 4ème édition de formation, 114 jeunes avaient postulé et seulement 20 candidatures ont été retenues pour participer à ladite formation. Au terme de la formation, les jeunes vont présenter leurs projets ; le  formateur va  en choisir les 5 meilleurs  et un jury va sélectionner parmi les 5 projets,  le meilleur projet dont le concepteur va bénéficier d’un accompagnement de l’API et de l’ISGE.

M. Serge NSABIMANA a indiqué qu’il y a des partenaires qui vont sans doute accompagner les jeunes entrepreneurs qui suivent la formation. « L’année passée nous avons travaillé avec la BANCOBU, cette fois-ci nous sommes avec le banquier de la KCB et nous restons en contact avec les banques lors du coaching», a-t-il fait savoir.

Cérémonies de clôture

Le discours du Directeur de l’Agence de Promotion des Investissements, Monsieur Léonard SENTORE concerné surtout les remerciements à l’endroit de tous ceux qui ont contribué à la réussite de cet événement.

Il a remercié l’Institut Supérieur de Gestion des Entreprises, le partenaire traditionnel pour la formation en conception du plan d’affaires bancable.

FermetureM. Serge NSABIMANA, Chef de Service des Réformes et Développement du Capital Humain; M. Léonard SENTORE, Directeur de l’API et M. François NIBIZI, Directeur de l’ISGE aux Cérémonies de clôture

Un mot de remerciement a aussi été adressé à la Chambre Fédérale du Commerce, de l’Industrie au Burundi, pour son habituel accompagnement aussi bien pour cette formation que pour d’autres activités aussi importantes les unes que les autres.

Un merci particulier à la KCB qui a dépêché un cadre pour effectuer une présentation sur l’accès au crédit

Des félicitations à l’endroit des jeunes pour leur endurance, patience et activité, ont été prononcées, ainsi que des encouragements pour bien profiter du capital acquis en l’utilisant de manière rationnelle. « Pour ceux qui n’ont pas été sélectionnés parmi les cinq meilleurs projets, il ne faut pas se décourager, retravailler vos projets, la vie des entrepreneurs c’est innover chaque fois » a-t-il encouragé les jeunes.

KL1Melle KATEFERI  Leïla choisie comme ayant le meilleur projet 

Tous les participants à la formation ont reçu un certificat. Le meilleur projet a été celui de Melle KATEFERI  Leïla. Il s’agit d’un projet du secteur industriel, sur la production des combustibles alternatifs. Monsieur le Directeur a précisé que ce projet sera suivi et coaché par L’ISGE et l’API. Par ailleurs, l’API envisage organiser une formation pareille à l’intention des jeunes se trouvant à l’intérieur du pays si les moyens financiers le permettent.

PFPhoto de Famille