ACECI célèbre ses10 Ans d’expériences en développement par l’ouverture du Restaurant l’Officine

 ACECI célèbre ses10 Ans d’expériences en développement par l’ouverture du Restaurant l’Officine

En date du 7 janvier 2017, l’Agence burundaise de Promotion des Investissements (API), a   participé aux journées portes ouvertes organisées par l’Agence Consultative en Ethique de la Coopération Internationale (ACECI) afin de célébrer 10 années d’expérience en développement international par, avec et pour la population. Sur invitation de Mme Ginette KARIREKINYANA, Directrice de l’ACECI, l’API était représentée par M. Esaie NTIDENDEREZA, Chef de Service Promotion des Investissements et Mlle Sandrine GAHIMBARE, cadre d’appui au Service Reformes et Développement du Capital Humain. D’autres Etaient aussi invités à ce grand rendez-vous les représentants de la Mairie de la ville, du Ministère des Relations Extérieures et de la Coopération International, du Ministère de l’Eau, de l’Environnement,   de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme, du Ministère de la Santé Publique et de  la lutte contre le Sida ainsi que ceux du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage.

ACECI

La journée était marquée par l’ouverture officielle du « Restaurant l’Officine » situé au Boulevard de l’UPRONA à l’intérieur du BAOBAB. La matinée était consacrée à la visite des stands des produits biologiques made in Burundi, consommables et d’usage sanitaire respectant les normes environnementales. L’après-midi donna lieu aux discours d’accueil et de circonstance, à la présentation de l’historique de l’ACECI ainsi qu’aux témoignages très éloquents et touchants sur l’impact   des activités de l’ACECI sur les populations. Un buffet spécial bio, qui allie les plats modernes et ceux traditionnels et délicieux de grand-mère, a été offert et servi par le « Restaurant l’Officine ».

Le mot d’ouverture a été prononcé par le représentant de l’API qui a particulièrement félicité les progrès réalisés par l’ACECI pendant les 10 dernières années en plaidant en faveur du   facteur humain dans les grands enjeux mondiaux comme le développement durable, la santé, la lutte contre la pauvreté et l’environnement.  Il a fait remarquer qu’à travers des interventions variées de formation et de promotion, l’API soutient les initiatives entrepreneuriales et génératrice d’emplois et de revenus des jeunes.  Il a indiqué que l’ACECI est un bon modèle pour régionaux et internationaux et a terminé en promettant que l’Agence continuera à soutenir les activités de l’ACECI notamment par la sensibilisation et la promotion des produits Karire « Karire Products ».

Dans son discours anniversaire, Mme KARIREKINYANA a présenté l’historique et les étapes importantes de l’ACECI qui est née le 7 janvier 2007 au Québec au Canada avant d’étendre ses activités au Burundi en 2010. A travers des projets variés, l’ACECI vit pleinement sa mission de plaider en faveur de la prise en compte du facteur humain dans les enjeux mondiaux comme la lutte contre la pauvreté, le développement durable et la gestion de l’environnement. Elle est surtout revenue sur le projet révolutionnaire de lutte contre le paludisme qui consiste en la distillation d’huile essentielle et la fabrication des lotions anti-moustiques à base   d’huile de Cataire. Ce projet qui a été officiellement inauguré par le Président de la République le 29 avril 2011connait un succès et un rayonnement fulgurants.

ACECI

Expostition de « Karire Products » 

Parmi d’autres projet de l’ACECI, le 25 avril 2012, la coopérative – Tugwanye malariya -      luttons contre le paludisme - a été lancée soutenu par un nombre remarquable de personnalités et partenaires nationaux et étrangers. Les membres de la coopérative composés de femmes vulnérables et des populations marginalisées comme les Batwa en majorité ont cultivé le Cataire pour la première fois. En 2013, l’ACECI a organisé plusieurs activités de sensibilisation avec les parties prenantes au projet Cataire, tout en s’associant au programme national intégré de lutte contre le paludisme- PNILP.

Au-delà des projets réalisés au Burundi, ACECI étend ses activités dans d’autres pays notamment au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire et a participé à plusieurs forums régionaux et internationaux sur les objectifs du millénaire pour le Développement des Nations Unies. Elle a également pu offrir des stages autour des thèmes d’études de terrain, de formation, d’information et d’accompagnement des collectivités locales. En 2017, le projet Cataire se ramifie en trois sous-programmes en plus des activités de production, de promotion, de vente de Karire products. Ces sous programmes déjà en cours sont : "Femme et climat" grâce aux co - financement de l'Institut de la Francophonie pour le développement durable - IFDD, l'ONG           français « More for Less », l'association Haguruka des femmes burundaises de Toronto au   Canada,  "sécurité alimentaire et la lutte contre le paludisme" et aussi le projet de la protection du Lac Tanganyika côté Kabezi par les toilettes sèches et la culture des plantes anti-erosives et anti-moustiques.

Pour clôturer la journée, au nom du Ministre à la Présidence Chargée des Affaires de la Communauté Est Africaine, Mme Dora SIMBARE, Directrice en charge du réseau Population       santé Environnement, a procédé à l’ouverture officielle du « Restaurant l’Officine » à travers un discours couvrant d’éloges les activités de l’ACECI qui est également membre du Réseau    National sur le Programme Population, Santé et Environnement (PSE/PHE) de la     Communauté  Est Africaine.  Elle a souligné que les projets ACECI contribuent largement à combattre les maladies et à relever les défis liés aux problèmes démographiques, de l’environnement et la   lutte contre la pauvreté. Elle a souligné que le Gouvernement du Burundi est en    train de     s’approprier de l’approche intégrée (PSE/PHE), projet de l’EAC qui a été initiée en 2012 par la Commission du Bassin du Lac Victoria (LVBC). Le Burundi en assure la coordination avec  l’appui financier régional de l’USAID. Mme SIMBARE a indiqué que, par la   création du « Restaurant l’Officine », l’ACECI constitue un bon exemple d’acteurs  non-étatiques représentants des Organisations Non Gouvernementales qui mettent en œuvre des initiatives en rapport avec la santé, la population et la conservation de l’environnement. Elle a remercié le comité de gestion du « Restaurant l’Officine » avant de conclure que le restaurant avait pour mission d’offrir des repas bio et santé comme le recommande le célèbre philosophe, père de la médecine : « Que votre nourriture soit votre médicament et que votre médicament soit votre nourriture ! ».

Page Facebook: https://www.facebook.com/Karire-Products-Made-in-Africa-1847622168806913/?fref=ts