Login

Café de Presse : Le Directeur de l’API se réjouit des réalisations faites en 2016

Café de Presse : Le Directeur de l’API se réjouit  des réalisations faites en 2016

Vendredi 6 janvier 2017, l’Agence burundaise de Promotion des Investissements a organisé un Café de Presse à l’endroit des professionnels des médias aussi locaux qu’étrangers afin  d’échanger, non seulement sur les principales réalisations de 2016, mais également sur bien d’autres questions relatives à l’investissement.

Dans son discours de circonstance, le Directeur de l’API M. Didace NGENDAKUMANA a indiqué qu’il se réjouit que l’année 2016 ait été pour l’Agence de Promotion des Investissements une année aux réalisations satisfaisantes.

CEOM. Didace NGENDAKUMANA, Directeur de l’API, présentant le Bilan de l’API

En effet, déclare ce responsable, du 1er Janvier au 31 Décembre 2016, au total, 2.164 entreprises ont été immatriculées à travers le Guichet Unique de création de sociétés, contre 1.529 entreprises en 2015, soit un accroissement de 41,5%.

Pour la même période  de 2016, le nombre total de projections des emplois s’élève à 17.460 contre 13.110 en 2015, soit une augmentation de 33.2%.

Dans le cadre de la mise en application des dispositions du  Code des investissements, poursuit le Directeur,  l’API a accordé 14 Certificats d’éligibilité aux avantages du Code des Investissements pour 14 projets d’un capital total prévisionnel de soixante-dix milliards cinq cent quarante-cinq millions trente-trois mille huit cent FBU (70.545.033.800 BIF) et une projection de création de 603 emplois stables contre 3 Certificats seulement accordés en 2015 pour un capital total prévisionnel de quatre milliards cent cinquante un millions trois cent trente-cinq mille huit cent soixante-neuf FBU (4.151.335.869 FBU), soit un accroissement d’environ 1600%. Les certificats octroyés sont notamment dans le secteur industriel, le tourisme, le secteur de l’énergie, l’agriculture et l’élevage ainsi que le secteur de construction.

Le Directeur de l’API a également parlé de la question  de l’amélioration du climat des affaires. Il a précisé que l’API a un  double rôle, à savoir:

  • conduire d’abord les recherches à l’échelle nationale et internationale aboutissant à des propositions de réformes légales et institutionnelles ;
  • coordonner et assurer le Secrétariat des Groupes Techniques de Travail (GTT) mis en place dans le cadre du dispositif Doing Business, présidé par Son Excellence Mr. le Deuxième Vice-Président de la République du Burundi.

A ce titre, l’API contribue dans la mise en place effective de ces réformes  afin de booster l’investissement privé dans notre pays. Il a cité entre autres les propositions de lois  sur les sûretés mobilières adoptée en juin 2016 et promulguée en Août 2016  et le code de l'urbanisme adopté en juin 2016 et promulgué en octobre 2016.

Ainsi donc, insiste le Directeur, dans le rapport Doing Business 2017, le Burundi se réjouit du bon classement enregistré à son crédit dans les 100 premiers pays notamment au niveau de la Création des Sociétés dont le Guichet Unique se trouve à l’API.

Pour cet indicateur, le pays se classe 18ème au niveau  mondial  et occupe  la 1ère  place dans la Communauté de l’Afrique de l’Est. Pour l’indicateur de Transfert de Propriétés, le Burundi est à la 94ème  sur 190 économies.

La performance du pays pour  ces deux indicateurs est due à la mise en place des Guichets Uniques qui ont permis la réduction des procédures et des coûts et l’amélioration de la qualité des services rendus aux usagers.

Par contre, selon toujours le Directeur de l’API, si l’on considère tous les indicateurs évalués de façon globale, le Rapport Doing Business 2017 classe le Burundi au 157ème rang parmi 190 économies, avec un recul de 2 places par rapport au Rapport Doing Business 2016.  M. NGENDAKUMANA explique cette situation par le fait  que la période d’évaluation a coïncidé avec  la période des élections générales au Burundi, ce qui a causé un retard dans l’adoption de certaines lois.

Dans le domaine de la Promotion et la diversification des exportations, le Directeur indique que l’API a travaillé avec Traidlinks dans la facilitation de l’accès des entreprises burundaises sur les marchés étrangers dans le cadre du programme du marché lié. Ainsi, trois entreprises à savoir Kinju, Liquids et Fruito ont accédé sur le marché de la RDC (GOMA) ; 8 autres sociétés à savoir Modern Burundi Dairy, Chalk Chain, Ramba, Manderena, Fruito, Kinju, Savonor et Liquids  ont accédé sur le marché de Bukavu  tandis que  6 entreprises ont accédé sur  le marché de Kigoma en Tanzanie. Il s’agit de Savonor, Kinju, Liquids, Rudipainst, Copar et MamyPax.

M.Didace NGENDAKUMANA a clôturé son discours par une note d’assurance par rapport à l’engagement de l’API  d’améliorer davantage le flux des investissements, le climat des affaires et stimuler la croissance de l’économie burundaise. Il a dit  qu’il est rassuré par l’appui constant du Gouvernement burundais ainsi que d’autres partenaires. Ces derniers devront soutenir l’API conformément au Plan Stratégique 2017-2022 déjà adopté  en 2016. Ce plan stratégique étant un instrument qui servira de base pour la mobilisation des ressources propres et celles des partenaires techniques et financiers. 

Vous pouvez télécharger le discours en cliquant sur ce lien MOT LUMINAIRE DU DIRECTEUR DE L’API AU CAFE DE PRESSE

Chefs

Les participants au Café de Presse

Public

Photo de Famille

Photo de Famille