Newsletter N⁰21

Chers lecteurs, la Newsletter N⁰21 version française est disponible maintenant.

Cliquez sur la photo pour consulter

N21

Vous pouvez consulter toutes les Newsletters sur ce lien Newsletters

Descente du Directeur de l’API dans les entreprises qui ont bénéficié des avantages du Code des Investissements

Descente du Directeur de l’API dans les entreprises qui ont bénéficié des avantages du Code des Investissements 

Dans le cadre de s’enquérir de vrais problèmes vécus au quotidien par les investisseurs, d’évaluer leurs réalisations par rapport à leurs engagements (création d’emploi, management du projet, paiement des taxes et impôts, etc.), et de définir des actions visant à répondre aux soucis des investisseurs pour un secteur privé vibrant, dynamique et contributeur à la croissance économique du pays.

Le Directeur de l’Agence de Promotion des Investissements (API), Monsieur Léonard SENTORE, accompagné par le Chef de Service Appui et Assistance aux Investisseurs Monsieur Dieudonné MURENGERANTWARI et le Chef de Cellule Suivi-Evaluation, Monsieur David MUVUNYI a effectué, en dates des 26 et 27 juillet 2018, une descente dans 4 entreprises ayant bénéficié des avantages du Code des Investissements du Burundi.

DSC 0050Monsieur Léonard SENTORE, Directeur de l'API visitant BUCECO

Les entreprises visitées sont BUCECO, Tanganyika Gold et Tanganyika Mining œuvrant dans la province CIBITOKE et NTEGA Holding qui effectue des recherches sur les gisements de la colombo-tantalite et d’autres minerais associés en commune MARANGARA et NTEGA respectivement en provinces NGOZI et KIRUNDO.

Au terme de la descente, M. Léonard SENTORE a indiqué qu’il était déterminant de mesurer le degré de satisfaction des investisseurs après les efforts fournis pour améliorer leur situation mais également de vérifier la mise en œuvre effective de leurs projets et mesurer l’impact des investissements réalisés sur l’économie nationale.

La visite a été aussi l’occasion de se rendre compte des réalisations sur terrain et d’être informé en temps réel des problèmes vécus par les investisseurs et identifier les pistes pouvant être explorées pour accroître la production et les exportations du Burundi.

Les promoteurs des projets visités ont été encouragés dans leurs entreprises. A l’entreprise BUCECO en phase d’Extension, le Directeur de l’API a été informé que la santé économique et financière de ladite entreprise est bonne et que si elle obtenait de l’électricité en permanence elle pourrait produire jusqu’à 1000 tonnes de ciment quotidiennement.

DSC 0205Monsieur Léonard SENTORE, Directeur de l'API visitant Tanganyika Gold

Vijith JASEKERA, le General Manager de BUCECO a révélé que son entreprise va suppléer le courant fourni par la REGIDESO par une augmentation de l’énergie produite à partir de la tourbe. La centrale thermique en construction prévoit une production de 6 Mégawatts et cet investissement va leur permettre d’augmenter la production de ciment et contribuer à la substitution aux importations et ainsi améliorer la Balance des Paiements du Burundi.

Quant à Tanganyika Gold qui effectue des recherches sur l’Or dans le périmètre de MABAYI de la province de CIBITOKE, il a été constaté que cette société réalise des avancées satisfaisantes. Les recherches montrent très bien que cette localité regorge de l’or de bonne qualité et en grande quantité.  

L’entreprise Tanganyika Mining chargée de l’extraction de l’or a déjà commencé la construction d’une usine d’extraction et de transformation de l’or.

DSC 0233Monsieur Léonard SENTORE, Directeur de l'API visitant Tanganyika Mining

Monsieur Aleksei KUVSHINOV, Directeur Général de Tanganyika Mining a dit que son entreprise est satisfaite de la collaboration avec l’API, notamment en ce qui concerne l’appui et assistance. Il a en outre sollicité la prolongation de la durée de validité du permis de recherches de la société Tanganyika Gold.

Concernant la protection de l’environnement, les responsables de Tanganyika Gold ont révélé qu’après les travaux de recherches et d’extraction des minerais, il y aura un travail de re culturation qui consiste à transformer les galléries creusées en cours d’eau d’irrigation des champs des populations avoisinantes.

En commune MARANGARA, le Directeur de l’API a visité deux sites où NTEGA Holding est en train d’effectuer des recherches sur la colombo-tantalite. Les ingénieurs trouvés sur place ont indiqué que les travaux de recherche ont déjà montré des indices d’une grande quantité   de coltan. A titre d’exemple, sur les 2 sites, quantité estimée est de 700 tonnes.

Le Directeur de l’API a encouragé NTEGA Holding à finaliser ces travaux de recherches et d’entamer les travaux d’extraction et d’exportation du coltan avant la fin de l’année afin que le pays puisse obtenir des devises.

DSC 0344Monsieur Léonard SENTORE, Directeur de l'API à NTEGA Holding

Semaine de la Diaspora, Edition 2018

Semaine de la Diaspora, Edition 2018

Sous le Haut patronage de Son Excellence Monsieur le Président de la République du Burundi Pierre NKURUNZIZA, le Ministère des Affaires Etrangères du Burundi a organisé, la semaine de la Diaspora, Edition 2018, du 24 au 27 Juillet 2018, en Mairie de Bujumbura à Zion Beach, sous le thème de « Contribution de la Diaspora au Développement du pays ».

panel

Les cérémonies d’ouverture solennelle de la semaine dédiée à la Diaspora ont été rehaussées par la présence de SEM le Président de la République, qui a animé une séance de formation de moralisation sur le patriotisme aux membres de la diaspora burundaise et suivies par une visite guidée des stands des entreprises et institutions opérant au Burundi dont celui de l’Agence de Promotion des Investissements.

Dans son discours d’accueil, le Ministre des Affaires Etrangères, a souhaité la bienvenue et a salué la présence et l’initiative des Burundais venus de différents pays du monde et soucieux de connaitre la situation actuelle de leur pays d’origine.il a ensuite indiqué que cette semaine dédiée à la diaspora est organisée dans le but de renforcer le processus de mobilisation de la diaspora afin d’accroitre l’investissement et de la faire participer au développement de leur pays. Raison pour laquelle ledit Ministère a organisé même une excursion à l’intérieur du pays pour 2 jours dans le but de faire connaitre différentes opportunités présentes au Burundi.  

api2Visite des stands par SE Monsieur le Président de la République du Burundi

M. Japhet Le gentil NDAYISHIMIYE,  Représentant de la Diaspora Burundaise, au nom de la diaspora a remercié vivement le Ministère des Affaires Etrangères en général et le Gouvernement en particulier de leur accueil et effort pour l’organisation de cet événement. Il a indiqué que la diaspora compte parmi les véritables investisseurs du Burundi et qu’elle est déterminée à contribuer aux activités de développement socio-économique du pays par des projets d’investissement. « Je lance un appel pressant à tous les membres de la diaspora à venir nombreux visiter le Burundi, investir au Burundi dans le but soutenir et de contribuer au développement de notre pays » A-t-il martelé.

Signalons que différentes entreprises opérant au Burundi ont eu l’occasion d’exposer leurs produits et services durant cette semaine à Zion Beach, dans   des stands réservés à cet effet. L’Agence de Promotion des Investissements a pu faire connaitre ses missions et les services offerts aux investisseurs et comment elle est déterminée à travailler avec la Diaspora Burundaise dans la promotion des investissements et en vendant l’image du Burundi.

famiPhoto de Famille

 

L’API répond aux questions de la Diaspora sur la promotion des investissements

Le Deuxième jour de la semaine de la Diaspora a été marqué par des présentations et des échanges avec la Diaspora Burundaise. L’Agence de Promotion des Investissements (API), a eu l’occasion de répondre aux questions des Burundais vivant à l’étranger concernant la promotion des investissements et des exportations en général et l’amélioration du climat des affaires au Burundi en particulier.

Un  riche exposé des missions , de la vision de l’Agence, des opportunités d’investissement, de  l’appui et assistance aux investisseurs, des prestations du service Guichet Unique de création d’entreprises, notamment les étapes de création et des types d’entreprises immatriculées par l’API ainsi que les réformes déjà entreprises présenté par les chefs de services Messieurs Esaïe NTIDENDEREZA chargé de la promotion des Investissements, Serge NSABIMANA chargé des Réformes et Développement du Capital Humain, Jean Marie BUKWARE ayant le service d’immatriculation des sociétés dans ses attributions et Dieudonné MURENGERANTWARI chargé de l’Appui et Assistance aux investisseurs a apporté un éclairage sur la façon dont l’environnement de faire le business au Burundi est organisé et régulièrement amélioré .

ceoMonsieur Léonard SENTORE,Directeur de l’API

Le Directeur de l’API, Monsieur Léonard SENTORE qui a introduit l’exposé de l’Agence a indiqué que l’Agence de Promotion des Investissement a des solutions aux questions des membres de la Diaspora burundaise sur les investissements et les exportations dans le pays.

M. Esaïe NTIDENDEREZA qui a débuté l’exposé, a présenté la vision de l’API qui est d’être une institution clé de Promotion des Investissements et des Exportations pour participer à la croissance de l’Economie Nationale. Ses missions générales sont la promotion des Investissements & Exportation, la conception des Réformes pour l’amélioration du climat des Affaires, l’appui et assistance aux investisseurs et exportateurs et l’interpellation des administrations sur les cas de non application ou mauvaise application de toutes lois ou réglementations en rapport avec la promotion des investissements et des exportations.

SpiM. Esaïe NTIDENDEREZA Chef de Service Promotion des Investissements

M. NTIDENDEREZA a indiqué aussi que depuis sa création, l'Agence a déjà immatriculé 13184 sociétés avec une projection de 112827 emplois à créer.

Concernant les opportunités d’investissements au Burundi, le chef de service Promotion des Investissements à l’API a mentionné  la production d’énergie (Hydroélectrique, solaire photovoltaïque, éolienne), l’ agriculture, élevage  et pêche , le transport routier, maritime et aérien, les Technologies de l’information et Télécommunications, l’Immobilier  et autres infrastructures étatiques et privés, la construction de ponts et chaussées, les mines et Carrières, le secteur financier (Banques et Microfinances), les hôtels et  Tourisme et l’industrie de transformation (alimentaire, textile, construction, pharmaceutique, etc.)

srcdhM. NSABIMANA, Chef de Service Réformes et Développement du Capital Humain 

Dans cet exposé, il a été mentionné que pas mal de réformes ont été déjà entreprises et le résultat est très satisfaisant. « Au Burundi, c’est possible de voir sa société immatriculée au Guichet Unique de création d’entreprises, dans moins de 3 heures pour 40.000 BIF » dixit M. Serges NSABIMANA, Chef de Service Réformes et Développement du Capital Humain 

Monsieur Jean Marie BUKWARE, ayant le service d’immatriculation des sociétés dans ses attributions, a montré à la diaspora les étapes de création de société à l’API que l’on peut aussi retrouver sur le site web. Il a terminé en montant les différents types de sociétés qui peuvent être immatriculées au Burundi.

gubM. Jean Marie BUKWARE Chef de Service Guiche Unique de création de société

Monsieur Dieudonné MURENGERANTWARI, Chef de service Appui et Assistance aux Investisseurs a présenté sur la façon dont un investisseur tant national ou étranger est appuyé et/ ou assisté. Il a également présenté sur les avantages accordés par le Code des Investissements.

Parmi les avantages fiscaux, il a souligné que l’acquisition des immeubles et terrains, indispensables à la réalisation de l’exploitation est exonérée des droits de mutation, l’investisseur bénéficie également d’une réduction du taux d’imposition sur les bénéfices de la manière suivante : 2 %, s’il emploie un nombre de travailleurs burundais compris entre 50 et 200. 5 %, s’il emploie plus de 200 travailleurs burundais. Le personnel pris en compte est celui bénéficiant d’une rémunération soumise à l’imposition sur les salaires.

SAAiM. Dieudonné MURENGERANTWARI, Chef de service Appui et Assistance aux Investisseurs

Il a en outre dit indiqué que pour les investissements certifiés avant 2017, l’exonération de la TVA est accordée sur toutes les importations à condition que le montant prévisionnel d’investissement soit supérieur ou égal à 500 millions conformément à l’Ordonnance Ministérielle N°540/878 du 07/06/2010.

L’API : Un bilan semestriel satisfaisant.

L’API : un  bilan semestriel satisfaisant.

En date du 17 Juillet 2018, Monsieur Léonard SENTORE, le  Directeur de l’Agence de Promotion des Investissements (API) a animé un café de presse dans les enceintes de cette Agence. Il était question de présenter les réalisations effectuées par les divers services de l’Agence  au cours du Premier Semestre de l’année 2018 : de la promotion des investissements, Monsieur le Directeur a ensuite parlé des chiffres relatifs à la création d’entreprises et ceux de l’appui et l’assistance aux investisseurs, avant de préciser les actions qui ont été effectuées pour booster les exportations ainsi que des réformes qui ont été étudiées dans le cadre d’amélioration du climat des affaires. Il a aussi rappelé que toutes ces activités avaient été régulièrement porté à la connaissance du public grâce aux différents réseaux sociaux qu’utilisent l’API.

CEOCDPMonsieur Léonard SENTORE, le  Directeur de l’Agence de Promotion des Investissements animant le café de presse

Dans le cadre de promotion des Investissements, M. Léonard SENTORE, Directeur de l’Agence de Promotion des Investissements a indiqué que :

  • L’Agence a aidé à identifier, à s’entretenir et à choisir quelques Petites et Moyennes Entreprises (PMEs) du secteur Agro-Business pour un probable financement de leurs activités par USAID à travers l’entité de financement GroFIN. Les PMEs choisies sont Coopérative SOCOPA, Christa Farm, Mustard Seed Projects Burundi Inc., Shamba Kahawa et Coopérative Umuhuza ;
  • En collaboration avec le Gouvernement de la République du Burundi, la CFCIB et Trademark East Africa, l’API a co-organisé la première édition du Salon Industriel. Ce salon a vu la participation des industriels locaux et de la Communauté de l’Afrique ;
  • L’API a également commencé une campagne  de sensibilisation des universitaires sur l’entrepreneuriat au Burundi. L’Université qui a été visitée est Bujumbura International University.

En rapport avec le Service Guichet Unique de Création d’Entreprises, le Directeur de l’Agence  a informé  que l’Agence a constaté un accroissement d’Entreprises enregistrées au cours du premier semestre de l’année 2018 en comparaison avec l’année 2017 : 31%. Cette augmentation est due en partie grâce à la réduction du coût de création des sociétés et a pour impact de réduire le secteur informel. Les promoteurs de ces entreprises ont déclaré qu’ils créeront  12400 emplois.

GU1

En ce qui concerne  l’appui et l’assistance aux Investisseurs, le Directeur de l’API a déclaré que le montant du chiffre d’investissement prévisionnel est près de 59 milliards BIF avec 64% des investissements locaux et 36% d’investissements étrangers. Ces investissements sont effectués  dans les secteurs industriels, de santé, minier ainsi que dans le transport maritime et routier. Il a aussi précisé que l’API a visité quelques entreprises à Bujumbura, qui ont reçu les avantages du Code des Investissements. Ces entreprises sont Musumba steel, OPULENT et Capricorn Investment Holding. Lors de ces visites, des recommandations ont été formulées à l’endroit de ces entrepreneurs.

Pour ce qui est de suivi-évaluation, Mr Léonard SENTORE, Directeur de l’Agence de Promotion des Investissements a expliqué en long et en large le processus d’octroi du certificat temporaire de conformité et dans quel cadre, il est fourni aux investisseurs. En effet, depuis la mise en application de l’Ordonnance Ministérielle n°540/184 du 20/02/2018, portant révision de l’Ordonnance Ministérielle n°540/004 du 02/01/2018, qui en son article 5, exige une caution bancaire obligatoire à hauteur de 30% du montant total de l'exonération pour toute personne physique ou morale qui sollicite une exonération dans le cadre du Code des Investissements, l’API fournit aux investisseurs qui le demandent et qui remplissent les conditions des certificats temporaires de conformité.

Parmi les projets en phase d’exploitation ayant demandé le certificat de conformité, 16 projets ont déjà investi plus de 41 milliards BIF (41.816.419.889) par rapport au montant prévisionnel de près de 60 milliards BIF (59.293.419.178) soit un taux de réalisation de 70.25%. Concernant, la création d’emplois, sur 466 emplois prévus, 857 emplois ont été créés soit un taux de réalisation de 184%. Parmi ces emplois réellement créés, 705 sont déclarés à l’INSS (soit 82%) et 280 payent l’IPR (soit 32, 78%).

Quant au Service Promotion des Exportations, plusieurs activités ont été organisées dans le but de faciliter les exportations, diversifier les produits exportables et sensibiliser les exportateurs à l’usage et au respect des règlementations et lois régissant le commerce en général et l’exportation en particulier. Ces activités sont entre autre :

  • Organisation d’un atelier de formation et d’information sur les procédures liées à l’exportation à l’endroit des commerçants transfrontaliers ;
  • Tenue d’un atelier de sensibilisation à l’accès au marché, sur les Règles d’Origine, les mesures Sanitaires et Phytosanitaires et les Obstacles Techniques au Commerce ;
  • Elaboration des fiches de projets à présenter comme opportunités aux potentiels investisseurs ;
  • Descente au sein des entreprises de transformation agro-alimentaire pour apprécier l’état des lieux des productions orientées vers l’exportation, de l’usage et respect des normes ;
  • Animation des séances d’encadrement technique pour aider les producteurs à faire face aux contraintes qui hantent le secteur de l’exportation.

A travers le  Service Réformes et Développement du Capital Humain, l’API a organisé une formation en techniques de rédaction d’un plan d’affaire bancable à l’endroit de 20 jeunes entrepreneurs. Un meilleur projet a été choisi par un jury, et son promoteur sera coaché pour sa mise en œuvre. En outre, des réformes pour l’amélioration du climat des affaires ont été proposées dans le cadre des Groupes Techniques de Travail de Doing Business et certaines d’entre elles, ont abouti. Il s’agit de :

  • la réduction des frais d’immatriculation, passant de 140.000 Fbu à 40.000 Fbu;
  • la promulgation de la Loi sur l’Insolvabilité du Commerçant.

Enfin sur Cellule Communication, le Directeur a signalé que l’API travaille en partenariat avec la CCIB FM+ pour informer au public des réalisations de l’Agence à travers l’émission « Couloir des investisseurs » ou « Umuhora w’abanyamitahe» qui passe chaque mardi 9h.

Après la présentation des activités effectuées, une séance de questions-réponses a suivi.  Cette séance a permis d’éclaircir certains points. En clôturant le café de presse, Monsieur SENTORE,  le Directeur de l’Agence Promotion des Investissements a remercié vivement la participation et la présence des journalistes des différents médias et leur a invité à prendre part dans la sensibilisation pour faire connaître à l’opinion publique aussi bien burundaise que régionale et internationale les réalisations de l’Agence de Promotion des Investissements.