Agriculture, Elevage et Pêche

L'économie du Burundi est principalement rurale et repose fortement sur le secteur agricole. Celui-ci représente plus de 90% de la population active et plus de 50% du PIB. Consultez ce document...

Lire la suite...
Bâtiments et Travaux Publics

Le Gouvernement du Burundi loue la plupart de ses bureaux. Les loyers absorbent des sommes faramineuses, autour de 12 milliards de francs chaque année. La politique du Gouvernement est d’arriver...

Lire la suite...
Education

 

Depuis 2005, l’enseignement primaire est gratuit au Burundi. Il s’agit d’une volonté ferme du Gouvernement de rattraper le retard et de combler le déficit en esprits éveillés après les...

Lire la suite...
Energie et Mines

Le déséquilibre entre une demande sans cesse croissante en énergie et une production dangereusement stagnante n’a fait que s’amplifier, entraînant des délestages de plus en plus fréquents. Le...

Lire la suite...
Tourisme et Hôtellerie

Mille et une opportunités s’offrent à l’opérateur économique qui veut investir dans le secteur touristique burundais. Longtemps relégué à l’arrière plan surtout à cause de la crise politique qui...

Lire la suite...
Industrie de Transformation et Manufacture

La dernière période d’instabilité a eu des répercussions négatives sur le tissu industriel, et les capacités industrielles du Burundi ont été fortement affectées par les nombreuses fermetures...

Lire la suite...
TIC

Les nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) regroupent les techniques utilisées dans le traitement et la transmission des informations, principalement de...

Lire la suite...
Transport

Le Burundi est conscient d’occuper une position stratégique par rapport aux différentes communautés économiques (CEAC, COMESA, CEPGL, EAC) et que pour le moment, le gros de ses importations et...

Lire la suite...

Industrie de Transformation et Manufacture

La dernière période d’instabilité a eu des répercussions négatives sur le tissu industriel, et les capacités industrielles du Burundi ont été fortement affectées par les nombreuses fermetures qui ont eu lieu durant la période de conflit.

Cette situation offre aujourd'hui des possibilités intéressantes de développement de l'initiative privée dans la mesure où le secteur industriel national est encore relativement vierge. Par ailleurs, malgré la présence toujours forte de l'Etat dans le secteur industriel, le Gouvernement poursuit un programme de désengagement progressif des industries publiques, dont les opérateurs privés pourront tirer profit.

Ce secteur présent pas mal d’opportunités de développement industriel :

  • Besoin d’industrie de transformation des produits agro-alimentaires.
  • Besoin d’industrie de production de matériaux de construction tels que : les verres, les profilés, les tôles métalliques, le carrelage, le ciment etc.
  • Besoin d’industrie chimique des fertilisants pour l’agriculture.
  • Besoin d’industrie textile et de fabrication de chaussures (Une seule industrie textile existe).
  • Besoin d’industrie pharmaceutique étant donné que très peu de médicaments sont produits localement
  • Besoin d’industrie d’emballage biodégradable. Projet de transformation de déchets ménagers en énergie ménagère en remplacement du charbon de bois dans la ville de Bujumbura ;
  • Projet de transformation de déchets ménagers en engrais phosphatés.

Presque tous les biens de consommation manufacturés sont importés, offrant ainsi de pleines opportunités dans presque toutes les industries.